colère des hommes
Conférence sur la condition masculine et la santé mentale. Consultations en créativité auteur, conférencier et consultant en créativité
  • Courtes nouvelles littéraires

  • 
    Site web créé et réalisé par Carl Rioux : Sifacile.ca. ( CarlRioux@Sifacile.ca )
    21/06/2018



      Blues sida blues Modèle vivant Fait d’hiver… Qui suis-je? La cinquantaine Le carré de mon enfance... Monsieur Jules

    Blues sida blues
    (à Dan)





    Dan n’attend plus rien, c’est du moins ce qu’il prétend; frêle, le dos droit et le regard tourné vers lui-même à jamais. Juste au pied de son lit, il trône au beau milieu de son espace à lui qu’il remplit d’une fumée dont la densité trahit les quelques mots plutôt routiniers qu’il accepte parfois d’échapper.

    Dan ne vibre plus qu’à cette mémoire de plastique noire qui tourne et qui tourne sur cette table, où seule l’aiguille peut y glisser sur chacune des veines afin de les obliger à chanter leur vérité.

    Les deux derniers jours se sont passés en laissant très peu de place à la faim, pas plus qu’au sommeil, non, Dan avait soif!

    Soif de cet élixir qui se chargera de geler l’insoutenable. Soif de cette puff qu’il aspire et chaque fois c’est un peu de lui-même qui s’élève en fumée! Soif aussi, que résonnent dans la pièce les mots auxquels son cœur demeure attaché…

    «You say yes,
    I say no!
    You say why?
    And I say I don’t know!»

    Tu dis oui, parce que tu t’es fait à l’idée… bien sûr. Je te dis non, car je voudrais pouvoir repousser le futur… Tu demandes machinalement pourquoi? Mais, je le sais encore moins que toi!…

    Tout son univers est contenu dans ces pochettes sacrées. Tous ses souvenirs y sont associés. Avec sa broue, sa puff et sa musique; n’a-t-il pas su fabriquer sa tri-thérapie!

    Dan sentait monter ce blues qui, comme bien d’autres avant se préparait… à arrêter le temps. Un repos de guerrier, pour mieux battre en retraite l’agresseur virulent. Mais, le pilier de la commune n’a pas encore levé le drapeau blanc! Dan sert de preuve qu’on n’en meurt pas toujours dans un court laps de temps et profite du sursis que cause cette panoplie de médicaments. On lui prête du temps et lui, sait le remettre en écoutant.

    Certains résidents, à tour de rôle, à un moment ou à un autre de la journée viennent lui rendre visite et en regardant un film, en profitent pour parler un peu, histoire d’ouvrir leurs coeurs à leur meilleur confident.

    Bien que je connaisse Dan depuis peu, j’ose chaque fois qu’une perche m’est tendue, pénétrer son univers, m’informer de lui et, sans condition, le questionner. Il suffisait de cet hiver long, froid et blanc pour l’inciter à rompre le silence et manifester pour la centième fois sa hâte qu’arrive enfin l’été!… (rires)… Le vieux disque des BEATLES venait, en fait, de se terminer et lui avait donné l’occasion de faire entendre le sien.

    Ses doigts s’arrêtent au hasard sur une pochette puis, une autre et nous changent enfin d’atmosphère voire même de décennies! Il n’en fallait pas plus pour que le lipsing machinal continue sur ses lèvres et nous propulse à des lunes de là!

    « La vie en rose…
    …la vie en rose,
    la vie en rose… »

    La vie est ce jour-là plutôt teintée de bleue et camoufle mal l’épaisse ecchymose au fond de ses yeux… Dans cette lucide ivresse, Dan n’hésite plus à transmettre à qui veut l’entendre sa déception du monde. Comme s’il nous léguait un héritage dont il voudrait bien que l’on s’occupe.

    Dan n’a plus peur de la mort, c’est du moins ce qu’il prétend; frêle, le dos droit et le regard tourné vers lui-même à jamais. Juste au pied de son lit, il trône au beau milieu de son espace à lui qu’il remplit d’une fumée dont la densité trahit les quelques mots plutôt routiniers qu’il accepte parfois d’échapper.

    Dan ne vibre plus qu’à cette mémoire de plastique noire qui tourne et qui tourne sur cette table, où seule l’aiguille peut y glisser sur chacune des veines afin de les obliger à chanter leur vérité.

    Cette image s’est laminée en moi et me la décrocherai plus jamais du cœur.

     

    En toute amitié,
    à Dan

    
    Accueil Contact et commentaires Liens externes Prochains rendez-vous| Publications | Conférences | Entrevues | Faits Divers | Bibliographie | Parcours