colère des hommes
Conférence sur la condition masculine et la santé mentale. Consultations en créativité auteur, conférencier et consultant en créativité
  • Faits Divers

  • 
    Site web créé et réalisé par Carl Rioux : Sifacile.ca. ( CarlRioux@Sifacile.ca )
    14/12/2017





    Un transgenre euthanasié après une opération ratée.

    Un Belge âgé de 44 ans a été euthanasié lundi après une opération de changement de sexe qui a échoué, son médecin ayant estimé que ses souffrances psychiques étaient devenues « insupportables », ont rapporté mardi des médias belges.

    Un transgenre euthanasié après une opération ratée.
    Nathan Verhelst

    Nathan Verhelst est mort dans un hôpital de Bruxelles, entouré de plusieurs amis, à l'issue d'une longue procédure en vue d'obtenir l'accord du monde médical dans un pays, la Belgique, où l'euthanasie est légale depuis 2002.

    « Il est mort en toute sérénité », a déclaré le médecin l'ayant suivi, Wim Distlemans, de l'hôpital universitaire flamand VUB. Toutes les conditions d'une euthanasie étaient réunies, car « on pouvait clairement parler dans ce cas de souffrances psychiques insupportables », a-t-il précisé au quotidien Het Laaste Nieuws.

    Nathan avait le sexe féminin à sa naissance, dans une famille qui comptait trois garçons, et portait le prénom de Nancy. Il avait été rejeté par ses parents, qui souhaitaient un nouveau garçon, selon le quotidien qui l'a interrogé la veille de sa mort.

    Rêvant depuis son adolescence de devenir un homme, il avait successivement subi trois opérations (cure d'hormones, ablation des seins et changement de sexe) entre 2009 et juin 2012, mais sans en être satisfait : sa poitrine restait trop forte et le pénis qu'on lui avait placé était « raté », avait-il expliqué.

    « J'avais préparé des dragées pour fêter ma nouvelle naissance, mais la première fois que je me suis vu dans le miroir, j'ai eu une aversion pour mon nouveau corps », avait raconté Nathan.

    « J'ai eu des moments heureux, mais au final la balance penchait du mauvais côté », avait-il résumé, estimant être « resté 44 ans de trop sur cette terre ».

    Pour avoir recours à l'euthanasie, « la personne doit présenter une affection grave et incurable qui lui cause des souffrances » pouvant être « d'ordre psychique ou physique », a expliqué Jacqueline Herremans, membre de la Commission nationale sur l'euthanasie.

    « Un premier médecin s'est intéressé aux caractères grave et incurable de l'affection (...) Un autre médecin, un psychiatre, spécialiste de la pathologie concernée, a examiné la qualité de la demande pour déterminer s'il ne s'agissait pas, par exemple, d'une dépression passagère », a-t-elle ajouté sur RTL.

    Une chaîne de télévision flamande, TV Oost, diffusera prochainement un reportage consacré à la vie de Nathan, qu'elle a suivi jusqu'à son dernier jour.

    Le débat sur l'euthanasie n'est pas clos puisque le parlement belge doit examiner son extension aux mineurs « capables de discernement » et aux adultes souffrant de démence de type Alzheimer ou vasculaire grave. La grande majorité des Belges approuvent ces évolutions, selon un sondage à paraître mercredi dans la Libre Belgique et devant être diffusé le même jour par la RTBF.

    Par : AFP
    03-10-2013






    Tous les faits divers

    "Je suis gay et mon compagnon me bat"

    Des hommes qui aiment les hommes mais ne veulent pas être qualifiés de « gay » choisissent un nouveau mot.

    Stéréotypes: deux écoles suédoises bannissent les termes "fille" et "garçon".

    Le Canada accueille des réfugiés homosexuels tchétchènes dans le plus grand secret.

    Faut-il réagir différemment à la détresse masculine?

    Être un homme... selon Michelle Blanc.

    Quand le culte du corps tourne au cauchemar.

    Le combat contre le djihadisme de Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo.

    Violence conjugale : quand les mots frappent autant que les coups.

    Les femmes ne sont pas les seules victimes d’agressions sexuelles dans l'armée.

    Une spécialiste du harcèlement sexuel se fait harceler par des cadets à Kingston.

    Une église crée une armée pour tuer les homos.

    Les leçons de Polytechnique.

    Il pensait son fils de 8 ans gay: tortures et meurtre.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.

    Iran: nouvelles exécutions d’homosexuels.

    Procès du directeur d’un camp de rééducation de garçons efféminés.

    Effacer la haine.

    Des hommes transformés en poupées vivantes.

    Un transgenre euthanasié après une opération ratée.

    Michel Barrette participe à un sauvetage sur le Pont Jacques-Cartier!

    Yémen: mariée à 8 ans, elle meurt lors de sa nuit de noces.

    Fronde contre la psychiatrie à outrance.

    Vague de commentaires homophobes sur l'internet .

    Un jeune gai porte plainte contre ses parents qui le dénigrent depuis sa sortie du placard.

    La police perquisitionne les bureaux d'un groupe gai à Harare.

    Des jeunes appellent à dénoncer les homosexuels lors d'une Journée de lutte contre l'homosexualité.

    Cérémonie en hommage à Jun Lin lundi.

    Nos hommes ont besoin d’aide.

    La science commémore Alan Turing, père de l'informatique, persécuté pour son homosexualité

    Les jeunes LGBT

    Le documentaire Bully reçoit la mention «Visa général» au Québec

    Recours collectif féminin contre la GRC

    Le père rédemptoriste Raymond-Marie Lavoie condamné à une peine de prison de trois ans

    Proxénétisme juvénile : cinq individus arrêtés, un sixième se rend

    Polygamie - La liberté de religion comporte des limites

    Des imams canadiens dénoncent la violence contre les femmes

    Déportation au Mexique d'un couple homosexuel : Un sursis obtenu

    Scandale chez les scouts

    L'Écosse sous le choc suite à la mort atroce de Stuart Walker

    Les « garçons jouets » d’Afghanistan

    Attentat déjoué contre une école en Floride


    
    Accueil Contact et commentaires Liens externes Prochains rendez-vous| Publications | Conférences | Entrevues | Faits Divers | Bibliographie | Parcours