colère des hommes
Conférence sur la condition masculine et la santé mentale. Consultations en créativité auteur, conférencier et consultant en créativité
  • Faits Divers

  • 
    Site web créé et réalisé par Carl Rioux : Sifacile.ca. ( CarlRioux@Sifacile.ca )
    14/12/2017





    "Je suis gay et mon compagnon me bat"

    Eric témoigne sur le dernier tabou : la violence faite aux hommes et la difficulté de porter plainte dans les commissariats.

    Des hommes qui aiment les hommes mais ne veulent pas être qualifiés de « gay » choisissent un nouveau mot

    (Photo) - DH.be

    "La violence existe dans les couples gays comme dans les couples hétéros. La différence, c’est qu’un homme qui se plaint à la police et à la justice d’être battu par son partenaire ne reçoit ni l’accueil ni l’écoute qu’on réserve aux femmes battues."

    Eric lâche le mot : il est un homme battu. Il a fallu du courage à cet homme de 30 ans, coiffeur de profession, pour accepter de témoigner. Il s’est retrouvé combien de fois aux urgences pour commotion cérébrale, le visage tuméfié et le corps couvert d’hématomes ? Qu’a-t-il à confier ? Que quand il a voulu plus d’une fois déposer plainte, il a eu droit aux moqueries et aux sourires en coin. Et, surtout, à des refus d’acter. Les photos parlent d’elles-mêmes. S’il était femme, l’auteur serait dans l’heure privé de liberté. "L’homosexuel battu par son partenaire n’a trop souvent droit qu’à des haussements d’épaules. Pourquoi porter plainte ?"

    Le trentenaire parle d’expérience. Au début, il se faisait refouler des commissariats. Depuis, il utilise un truc : il y va au chantage. "Je les enregistre avec mon smartphone." Il a ainsi déposé 10 plaintes pour violences conjugales, la dernière était lundi passé. "Le policier manifestait un tel ‘enthousiasme’ entre guillemets que je lui ai dit qu’il pouvait essayer de faire quand même un petit effort. Un gay frappé par son partenaire, c’est le dernier des soucis. On a plutôt droit à des sourires entendus, à des remarques désobligeantes et à des rebuffades : ‘Encore une bagarre de pédés.’"

    S’il est vrai que surmonter le sentiment de honte demande un effort pour toutes les victimes, cela l’est sans doute davantage encore pour les homosexuels battus. "Et ceux qui exercent des violences sur leur partenaire le savent très bien et en profitent : ‘Vas-y seulement, appelle la police et tu verras comment ils vont encore se ficher de toi.’"

    Et les policières ? "De tout ce que j’ai vécu, c’est elles les pires".

    "Violences intrafamiliales" et "violences conjugales" : les termes en usage ont le don d’exaspérer Eric. "C’est en effet l’expression consacrée censée déclencher des mesures de protection pour les victimes. C’est exact dans les couples hétéros. Pour les couples gays, on a 25 ans de retard."

    Quant aux parquets du procureur ? "Sur mes 10 plaintes déposées depuis l’an passé, 9 n’ont pas été suivies : mon partenaire n’a même pas été convoqué pour être auditionné. Pour la dixième, j’ai fait venir le médecin au commissariat. Une épouse battue, faut-il qu’elle se fasse accompagner à la police pour qu’un inspecteur daigne l’écouter ?"

    Eric ajoute cette anecdote : "Savez-vous ce qu’on m’a répondu ? ‘ La prochaine fois, Monsieur, filmez le moment quand il vous frappe. Ce sera mieux. Et ce soir, eh bien, faites chambre à part ’".

    Eric a quitté son homme . La séparation n’a pas cessé les violences pour autant. Celles ci ont repris, et même à un rythme accéléré. "Ça peut aussi se passer en rue. J’ai demandé une protection ? Un homme battu, on ne le prend pas au sérieux. Un homme, c’est viril. Et c’est là l’erreur : il faut casser les stéréotypes."

    Son compagnon fait 120 kg pour 1 m 90. Pourquoi ne l’avoir pas quitté dès les premiers coups ? "Parce que je l’aimais. Parce que je pensais que ça s’arrangerait. Et parce qu’il a un côté manipulateur."

    Exactement les mêmes réponses que celles d’une femme battue par son partenaire. Sauf que pour les femmes battues, il y a désormais des parades. Pour les gays battus, "la problématique est mal connue et mal traitée. Je rêve que mon témoignage amène à changer les choses… Je suis un homme battu. Je suis loin d’être un cas isolé. Les hommes battus sont des victimes au même titre que les femmes".

    Par : Gilbert Dupont
    DH.be
    19 juin 2017






    Tous les faits divers

    "Je suis gay et mon compagnon me bat"

    Des hommes qui aiment les hommes mais ne veulent pas être qualifiés de « gay » choisissent un nouveau mot.

    Stéréotypes: deux écoles suédoises bannissent les termes "fille" et "garçon".

    Le Canada accueille des réfugiés homosexuels tchétchènes dans le plus grand secret.

    Faut-il réagir différemment à la détresse masculine?

    Être un homme... selon Michelle Blanc.

    Quand le culte du corps tourne au cauchemar.

    Le combat contre le djihadisme de Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo.

    Violence conjugale : quand les mots frappent autant que les coups.

    Les femmes ne sont pas les seules victimes d’agressions sexuelles dans l'armée.

    Une spécialiste du harcèlement sexuel se fait harceler par des cadets à Kingston.

    Une église crée une armée pour tuer les homos.

    Les leçons de Polytechnique.

    Il pensait son fils de 8 ans gay: tortures et meurtre.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.

    Iran: nouvelles exécutions d’homosexuels.

    Procès du directeur d’un camp de rééducation de garçons efféminés.

    Effacer la haine.

    Des hommes transformés en poupées vivantes.

    Un transgenre euthanasié après une opération ratée.

    Michel Barrette participe à un sauvetage sur le Pont Jacques-Cartier!

    Yémen: mariée à 8 ans, elle meurt lors de sa nuit de noces.

    Fronde contre la psychiatrie à outrance.

    Vague de commentaires homophobes sur l'internet .

    Un jeune gai porte plainte contre ses parents qui le dénigrent depuis sa sortie du placard.

    La police perquisitionne les bureaux d'un groupe gai à Harare.

    Des jeunes appellent à dénoncer les homosexuels lors d'une Journée de lutte contre l'homosexualité.

    Cérémonie en hommage à Jun Lin lundi.

    Nos hommes ont besoin d’aide.

    La science commémore Alan Turing, père de l'informatique, persécuté pour son homosexualité

    Les jeunes LGBT

    Le documentaire Bully reçoit la mention «Visa général» au Québec

    Recours collectif féminin contre la GRC

    Le père rédemptoriste Raymond-Marie Lavoie condamné à une peine de prison de trois ans

    Proxénétisme juvénile : cinq individus arrêtés, un sixième se rend

    Polygamie - La liberté de religion comporte des limites

    Des imams canadiens dénoncent la violence contre les femmes

    Déportation au Mexique d'un couple homosexuel : Un sursis obtenu

    Scandale chez les scouts

    L'Écosse sous le choc suite à la mort atroce de Stuart Walker

    Les « garçons jouets » d’Afghanistan

    Attentat déjoué contre une école en Floride


    
    Accueil Contact et commentaires Liens externes Prochains rendez-vous| Publications | Conférences | Entrevues | Faits Divers | Bibliographie | Parcours