colère des hommes
Conférence sur la condition masculine et la santé mentale. Consultations en créativité auteur, conférencier et consultant en créativité
  • Faits Divers

  • 
    Site web créé et réalisé par Carl Rioux : Sifacile.ca. ( CarlRioux@Sifacile.ca )
    14/12/2017





    Le combat contre le djihadisme de Mourad Benchellali,
    ex-détenu de Guantanamo

    À l'âge de 19 ans, le Français Mourad Benchellali s'est rendu en Afghanistan, à la suggestion de son frère aîné, parce qu'il rêvait d'aventure. Il ne se doutait pas qu'il se ferait embrigader par Al-Qaïda et qu'il serait ensuite incarcéré à Guantanamo et en France. Mourad Benchellali consacre maintenant sa vie à combattre la radicalisation des jeunes en leur racontant l'enfer qu'il a vécu.

    Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo
    Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo. Photo : ici.Radio-Canada.ca

    En entrevue à 24/60, Mourad Benchellali se rappelle qu'il est parti pour l'Afghanistan juste avant le 11 septembre 2001, en faisant preuve de « beaucoup d'ignorance ». À l'époque, l'image qu'il avait ce pays n'était pas celle d'après l'attentat du World Trade Center, souligne-t-il. Oussama Ben Laden, qu'il a croisé durant son périple, n'était pas non plus la figure qu'il est devenu.

    Il s'est retrouvé dans un camp d'entraînement djihadiste. « J'ai découvert, trop tard, que j'étais dans une machine destinée à entraîner des jeunes de partout dans le monde pour en faire des combattants aux côtés des talibans », raconte-t-il. « On y est sous la contrainte. On doit y rester. »

    Il réussira finalement à fuir le camp au milieu du désert de Kandahar, en passant par les montagnes, jusqu'au Pakistan. Là-bas, il sera arrêté et remis aux autorités américaines.

    Ses 30 mois à Guantanamo, où il dit avoir connu les menaces, la torture et les interrogatoires, l'ont traumatisé. Quand, enfin, il rentre en France, les autorités lui mettent à nouveau les menottes. Il séjournera encore 18 mois en prison.

    Au centre de détention de Fleury-Mérogis, M. Benchellali est considéré comme un détenu à haut risque. Il se sent trahi par son pays. « Je ne comprenais pas pourquoi, à ma sortie de Guantanamo, je me retrouvais de nouveau en prison, alors que les Américains ne m'avaient pas poursuivi. »

    À son grand désespoir, il découvre que sa famille, dont sa mère, est aussi incarcérée. Aujourd'hui, ses parents sont en Algérie. Il a coupé tous les liens avec son frère aîné qui s'assume comme un djihadiste.

    Échapper à la radicalisation

    Mourad Benchellali dit avoir dû lutter contre lui-même pour éviter la radicalisation durant ses années de prison.

    « Pendant toutes ces années je lutte, je lutte pour ne pas me radicaliser, parce que je souffre, parce que les conditions de détention sont difficiles pour moi. Je me bats pour ne pas m'enfermer dans la colère. »
    - Mourad Benchellali

    Son combat

    Maintenant âgé de 33 ans et père de famille, Mourad Benchellali s'est trouvé un combat : raconter son histoire aux jeunes pour qu'ils ne se laissent pas séduire par la propagande djihadiste.

    Il ne veut pas s'imposer en « donneur de leçon », mais désire plutôt raconter son « erreur de parcours ». Comme lui lorsqu'il s'est rendu en Afghanistan, il croit que les jeunes qui partent pour la Syrie ont une vision idéalisée de ce qu'ils feront là-bas.

    « On leur dit : vous allez aider les civils, vous allez vous en prendre au régime dictatorial de Bachar Al-Assad. » Selon lui, les jeunes sont aussi d'une grande naïveté. « Je ne pense pas qu'un jeune part en pensant qu'il va couper des têtes. Je pense qu'il idéalise beaucoup son voyage en Syrie. »

    « Quand je raconte mon histoire, je leur dis : attention, vous pouvez idéaliser l'État islamique, comme moi j'ai pu idéaliser les talibans. Vous ne serez pas libres d'aller ou vous voulez. Vous entrez dans une machine. »
    - Benchellali

    Le Français se désole que son pays lutte contre la radicalisation par la répression plutôt que la prévention.

    « Le djihadisme, l'islam radical, ce sont des idées. On combat une idéologie par le dialogue, par le discours, la prévention. Aujourd'hui, c'est tout ce qui n'est pas fait justement. On a la garde vue, la prison, des lois toujours plus répressives, mais les moyens humains ne sont pas assez utilisés. C'est une erreur », croit-il.

    Il dit que paradoxalement, c'est sa religion qui l'a aidé à éviter l'endoctrinement djihadiste.

    Avec les informations de Christian Noël
    Radio-canada
    3 novembre 2015






    Tous les faits divers

    "Je suis gay et mon compagnon me bat"

    Des hommes qui aiment les hommes mais ne veulent pas être qualifiés de « gay » choisissent un nouveau mot.

    Stéréotypes: deux écoles suédoises bannissent les termes "fille" et "garçon".

    Le Canada accueille des réfugiés homosexuels tchétchènes dans le plus grand secret.

    Faut-il réagir différemment à la détresse masculine?

    Être un homme... selon Michelle Blanc.

    Quand le culte du corps tourne au cauchemar.

    Le combat contre le djihadisme de Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo.

    Violence conjugale : quand les mots frappent autant que les coups.

    Les femmes ne sont pas les seules victimes d’agressions sexuelles dans l'armée.

    Une spécialiste du harcèlement sexuel se fait harceler par des cadets à Kingston.

    Une église crée une armée pour tuer les homos.

    Les leçons de Polytechnique.

    Il pensait son fils de 8 ans gay: tortures et meurtre.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.

    Iran: nouvelles exécutions d’homosexuels.

    Procès du directeur d’un camp de rééducation de garçons efféminés.

    Effacer la haine.

    Des hommes transformés en poupées vivantes.

    Un transgenre euthanasié après une opération ratée.

    Michel Barrette participe à un sauvetage sur le Pont Jacques-Cartier!

    Yémen: mariée à 8 ans, elle meurt lors de sa nuit de noces.

    Fronde contre la psychiatrie à outrance.

    Vague de commentaires homophobes sur l'internet .

    Un jeune gai porte plainte contre ses parents qui le dénigrent depuis sa sortie du placard.

    La police perquisitionne les bureaux d'un groupe gai à Harare.

    Des jeunes appellent à dénoncer les homosexuels lors d'une Journée de lutte contre l'homosexualité.

    Cérémonie en hommage à Jun Lin lundi.

    Nos hommes ont besoin d’aide.

    La science commémore Alan Turing, père de l'informatique, persécuté pour son homosexualité

    Les jeunes LGBT

    Le documentaire Bully reçoit la mention «Visa général» au Québec

    Recours collectif féminin contre la GRC

    Le père rédemptoriste Raymond-Marie Lavoie condamné à une peine de prison de trois ans

    Proxénétisme juvénile : cinq individus arrêtés, un sixième se rend

    Polygamie - La liberté de religion comporte des limites

    Des imams canadiens dénoncent la violence contre les femmes

    Déportation au Mexique d'un couple homosexuel : Un sursis obtenu

    Scandale chez les scouts

    L'Écosse sous le choc suite à la mort atroce de Stuart Walker

    Les « garçons jouets » d’Afghanistan

    Attentat déjoué contre une école en Floride


    
    Accueil Contact et commentaires Liens externes Prochains rendez-vous| Publications | Conférences | Entrevues | Faits Divers | Bibliographie | Parcours