colère des hommes
Conférence sur la condition masculine et la santé mentale. Consultations en créativité auteur, conférencier et consultant en créativité
  • Faits Divers

  • 
    Site web créé et réalisé par Carl Rioux : Sifacile.ca. ( CarlRioux@Sifacile.ca )
    14/12/2017





    Hommage
    Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.

    Une nuit d'hiver 1750, un jeune artisan et un domestique sont surpris en plein acte de sodomie: ils seront condamnés au bûcher. Près de trois siècles après, la Ville de Paris a rendu hommage samedi au dernier couple homosexuel exécuté dans la capitale.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.
    Photo: Fugues.com

    Il est presque minuit ce 3 janvier 1750 lorsque Bruno Lenoir, un cordonnier d'une vingtaine d'années, et son partenaire d'un soir, Jean Diot, employé de maison de 40 ans, sont arrêtés, ivres, rue Montorgueil, au coeur de Paris.

    Selon le procès-verbal de l'époque dressé par le guet, la police chargée des rondes de nuit, les deux hommes ont été vus « en posture indécente et d'une manière répréhensible ».

    D'ordinaire, ce type d’ se soldait alors par une simple remontrance, appelée « mercuriale ». Eux auront droit à un traitement plus radical.

    Après un séjour de six mois dans les geôles malfamées de la prison du Châtelet et un simulacre de procès, ils écopent de la peine maximale: la mort par le feu, place de Grève, l'actuelle place de l'Hôtel de Ville, qui servait aux exécutions et aux supplices publics sous l'Ancien Régime.

    La sentence, pourtant conforme à ce que la loi réservait aux « sodomites » au milieu du XVIIIe siècle, « a étonné tout le monde par sa sévérité », explique Thierry Pastorello, historien et auteur d'une thèse sur l'homosexualité masculine à Paris aux XVIIIe et XIXe siècles. « S'agissant d'une simple sodomie, c'est un cas unique au XVIIIe siècle, on a voulu faire un exemple », assure-t-il.

    À cette période, d'autres homosexuels avaient été jetés au feu pour ce motif, mais ils s'étaient rendus coupables de pédophilie et de trafic de jeunes enfants.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.
    Photo: Fugues.com

    Du jardin des Tuileries à celui du Luxembourg, en passant par les quais de Seine, « la vie sodomite était très développée à l'époque » poursuit Thierry Pastorello. « C'était un crime très banal. Les archives montrent que la police savait très bien ce qui se passait dans certains endroits chauds », notamment les guinguettes et cabarets « connus pour leur clientèle sodomite ».

    Outre l'acte, les deux hommes, de simple condition, ont eu le tort de ne pas être bien nés. « Ils étaient particulièrement fragiles sur le plan social, c'était plus facile de les condamner », estime Thierry Pastorello. « Les jeunes nobles surpris dans des parties fines dans les bosquets de Versailles étaient renvoyés dans leurs châteaux de campagne pour se faire oublier », ajoute-t-il.

    Ce n'est qu'en 1791 que le Code pénal abandonne le crime de sodomie entre adultes consentants. Et il faudra attendre 1982, sous l'impulsion de Robert Badinter, ministre de la Justice de François Mitterrand, pour que l'homosexualité soit dépénalisée.

    Samedi, en présence de la maire de Paris Anne Hidalgo, une plaque commémorative a été dévoilée à l'endroit de leur arrestation, à l'angle des rues Montorgueil et Bachaumont.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.
    Photo: Fugues.com

    Un voeu avait été présenté en ce sens par le groupe communiste au Conseil de Paris qui l'avait voté à l'unanimité en mai 2011. « C'est un lieu à la fois populaire, bobo et commerçant, donc c'est bien de le faire ici », explique-t-on dans l'entourage d'Anne Hidalgo. « Se souvenir n'est jamais inutile, surtout dans un contexte de recrudescence de l'homophobie, qu'elle soit verbale ou sur internet », ajoute-t-on à la mairie.

    « C'est un acte important. Enfin, ces victimes-là vont être reconnues », se réjouit Nicolas Rividi, un porte-parole de l'Inter-LGBT. « Il ne faut pas que la mémoire se perde, mais que le souvenir de ces personnes serve de garde-fous face aux manifestations homophobes », dit-il.

    Par : Agence AFP
    Publié sur Fuges.com
    18 octobre, 2014






    Tous les faits divers

    "Je suis gay et mon compagnon me bat"

    Des hommes qui aiment les hommes mais ne veulent pas être qualifiés de « gay » choisissent un nouveau mot.

    Stéréotypes: deux écoles suédoises bannissent les termes "fille" et "garçon".

    Le Canada accueille des réfugiés homosexuels tchétchènes dans le plus grand secret.

    Faut-il réagir différemment à la détresse masculine?

    Être un homme... selon Michelle Blanc.

    Quand le culte du corps tourne au cauchemar.

    Le combat contre le djihadisme de Mourad Benchellali, ex-détenu de Guantanamo.

    Violence conjugale : quand les mots frappent autant que les coups.

    Les femmes ne sont pas les seules victimes d’agressions sexuelles dans l'armée.

    Une spécialiste du harcèlement sexuel se fait harceler par des cadets à Kingston.

    Une église crée une armée pour tuer les homos.

    Les leçons de Polytechnique.

    Il pensait son fils de 8 ans gay: tortures et meurtre.

    Hommage : Il y a plus de 250 ans, la dernière exécution d'un couple homosexuel à Paris.

    Iran: nouvelles exécutions d’homosexuels.

    Procès du directeur d’un camp de rééducation de garçons efféminés.

    Effacer la haine.

    Des hommes transformés en poupées vivantes.

    Un transgenre euthanasié après une opération ratée.

    Michel Barrette participe à un sauvetage sur le Pont Jacques-Cartier!

    Yémen: mariée à 8 ans, elle meurt lors de sa nuit de noces.

    Fronde contre la psychiatrie à outrance.

    Vague de commentaires homophobes sur l'internet .

    Un jeune gai porte plainte contre ses parents qui le dénigrent depuis sa sortie du placard.

    La police perquisitionne les bureaux d'un groupe gai à Harare.

    Des jeunes appellent à dénoncer les homosexuels lors d'une Journée de lutte contre l'homosexualité.

    Cérémonie en hommage à Jun Lin lundi.

    Nos hommes ont besoin d’aide.

    La science commémore Alan Turing, père de l'informatique, persécuté pour son homosexualité

    Les jeunes LGBT

    Le documentaire Bully reçoit la mention «Visa général» au Québec

    Recours collectif féminin contre la GRC

    Le père rédemptoriste Raymond-Marie Lavoie condamné à une peine de prison de trois ans

    Proxénétisme juvénile : cinq individus arrêtés, un sixième se rend

    Polygamie - La liberté de religion comporte des limites

    Des imams canadiens dénoncent la violence contre les femmes

    Déportation au Mexique d'un couple homosexuel : Un sursis obtenu

    Scandale chez les scouts

    L'Écosse sous le choc suite à la mort atroce de Stuart Walker

    Les « garçons jouets » d’Afghanistan

    Attentat déjoué contre une école en Floride


    
    Accueil Contact et commentaires Liens externes Prochains rendez-vous| Publications | Conférences | Entrevues | Faits Divers | Bibliographie | Parcours